Cédric Delsaux.

 

Cédric Delsaux est né en 1974. Depuis 10 ans, il parcourt la frontière de plus en plus ténue entre la fiction et la réalité. D’abord connu pour ses campagnes de publicités, il est désormais reconnu pour ses séries personnelles au long cours. La première « Nous resterons sur terre » est publié en 2008 en France et en 2009 aux USA aux éditions Monacelli Press (Random House). Elle propose un tour du monde subjectif des lieux symbolique de notre (post)-modernité : des lieux à la fois beaux et laids, banals et fous. La seconde « Dark lens » a été publié aux éditions Xavier Barral en France en 2011, distribué par D.A.P aux USA et traduit en Japonais aux éditions X-Knowledge. Le livre a été préfacé par George Lucas.  Dark Lens introduit les personnages de la saga Star Wars dans la vie réelle de la banlieue Parisienne, de Lille ou de dubaï révélant à quel point notre perception de la ville passe par le filtre de la fiction. Il réalise également 1784 dans laquelle il enferme 17 comédiens dans un château pendant 7 jours en les faisant vivre comme au 18eme siècle. Puis il s’attèle à « Echelle1 » ou il demande à des passants rencontrés au hasard de monter sur un socle en bois blanc, devenant instantanément des figurines à l’échelle1.

Qu’il parle de démesures industrielles, de délires de Grandeur ou de rêves incertains, Cédric Delsaux tente chaque fois d’élaborer par ses dispositifs singuliers mêlant fausse réalité et véritable fiction, le catalogue raisonné de notre déraison.